Equipe iDREAM / Axe 2 : Signatures post-lésionnelles

L’axe 2 clinique est coordonné par Nicolas Raposo.

L’axe 2 préclinique est coordonné par Franck Desmoulin.

Signatures post-lésionnelles et prédicteurs en imagerie multimodale

Nos objectifs sont de mieux comprendre les mécanismes physiopathologiques des désordres neurologiques et des handicaps que nous étudions (AVC, Traumisme crânien, Stress post-traumatique), de manière à améliorer leur diagnostic précoce et à définir des approches thérapeutiques ou rééducatives adaptées.

La NeuroImagerie nous permet de définir des cibles cérébrales pour nos thérapeutiques ainsi que des critères intermédiaires d’efficacité des approches thérapeutiques.

L’imagerie préclinique

_________________________________________________________________________________________________________________________

Biomarqueur de dégénérescence secondaire.
Nous avons découvert un nouveau biomarqueur de la gliose accompagnant la dégénérescence axonale chez le patient AVC et le primate non-humain cérébrolésé (marmouset). Pendant plusieurs mois après la lésion corticale, le faisceau corticospinal subit une perte de myéline, une infiltration astrocytaire et une réaction microgliale induisent une perte d’intensité sur les IRM T2 et une légère hyperintensité sur les IRM T1 (Le Friec et al., Trans Stroke Res 2020).

Le Friec et al., Trans Stroke Res 2020
Le Friec et al., Trans Stroke Res 2020

Mise en évidence de la dégénérescence du faisceau corticospinal

Ouverture de la barrière hémato-encéphalique

Notre cerveau est protégé par la barrière hémato-encéphalique. Mais certains médicaments ne peuvent la traverser.

L’imagerie préclinique permet de mettre au point des procédures d’ouverture temporaire de la barrière hématoencéphalique et de déterminer les conditions sécuritaires.