Equipe iDREAM / Axe 3 : Neurobiomécanique. Motricité volontaire et involontaire

Cet axe traite de la régulation de la motricité volontaire et involontaire. Il étudie les mécanismes chez le sujet sain, l’expert et le patient.

L’objectif est d’améliorer l’évaluation de la performance motrice post-AVC et d’identifier des paramètres quantitatifs.

Les acteurs sont des neurologues, rééducateurs, neurophysiologistes, et biomécaniciens, des spécialistes des mécanismes corticaux et spinaux lors de contractions musculaires volontaires et enfin des experts en traitement du signal avancé.

Mots clés: TMS, tDCS, Mouvements normaux et anormaux, Spasticité

1. Cohérence EEG-EMG et contrôle moteur. David Amarantini

Quantification, traitement du signal avancé (Bigot et al., NeuroImage 2011)

2. Cohérence EEG interhémisphérique et contrôle moteur. Jessica Tallet

Cohérence et communication inter-hémisphériques lors de mouvements coordonnés asymétriques, lors d’apprentissage, ou syncinésies (mouvements symétriques) chez l’AVC.

3. Inhibition récurrente lors de contractions dynamiques volontaires. Julien Duclay

L’excitabilité corticospinale dépend essentiellement des mécanismes inhibiteurs pré- et post-synaptiques médullaires (étirement). L’équipe étudie plus particulièrement les mécanismes liés à la cellule de Renshaw.