https://tonic.inserm.fr/wp-content/uploads/2019/09/XavierdeBoissezon.jpe
 

Xavier DE-BOISSEZON

PU-PH

Xavier de Boissezon coordonne plusieurs projets financés et soutenus par des organismes différents :

Projet Evolex2 : Apport de la reconnaissance vocale pour le diagnostic des dysfonctionnements cognitifs légers (2018-2022).

Le projet Evolex est né de la rencontre de l’équipe DEVIN (Tonic) et de l’équipe Samovar (IRIT). Au sein de ToNIC, des travaux de neuropsycholinguistique ont été menés de longue date afin d’explorer l’organisation du langage et des fonctions exécutives chez des patients cérébrolésés et des sujets sains (Cardebat 1990, Peran et de Boissezon 2005-2007, Cardebat 2003). Ces publications ont bien montré la richesse des informations fournies par ces taches linguistiques mais aussi la lourdeur de la passation nécessitant un traitement long et fastidieux des réponses fournies par les sujets. Parmi les taches d’évaluation neurolinguistique utilisées, trois se sont révélées particulièrement intéressantes afin d’explorer le stock lexical (dictionnaire mental disponible chez un sujet), l’accès à ce stock, et les stratégies de recherche au sein de ce stock :

– La tâche de dénomination d’images : elle consiste simplement à montrer des images d’objets ou d’actions que le sujet doit nommer le plus vite possible. En pratique clinique, l’évaluateur va comptabiliser le nombre de bonnes réponses et peut juger, très subjectivement, si le temps de latence avant la verbalisation de la réponse est normal ou allonge.

– La tâche de génération verbale sémantique : elle consiste à faire écouter l’enregistrement d’un mot-stimulus et à demander au sujet de répondre “le premier mot lui venant à l’esprit qui aille bien avec le mot entendu” : à titre d’exemple, le mot-stimulus “parfum” pourrait appeler de multiples bonnes réponses comme “odeur”, “cadeau”, “fleur”, etc. En pratique clinique, l’évaluateur va comptabiliser le nombre de réponses qu’il considère comme bonnes. Il peut également juger, très subjectivement, les temps de latence et estimer, de manière également subjective, la nature du lien qui relie le mot-stimulus a la réponse du sujet : le mot-stimulus “chien” peut par exemple appeler un synonyme (cabot), un hyperonyme (animal), un hyponyme (teckel), un cohyponyme (chat), une réponse automatique, etc. La proximité sémantique entre le mot-stimulus et la réponse peut, de plus, être évaluée sur un axe paradigmatique ou syntagmatique. L’ensemble de ces résultats est très instructif sur le fonctionnement lexico-sémantique du sujet mais nécessite un temps de traitement des résultats trop long et fastidieux pour que cette tache soit fréquemment utilisée en pratique clinique.

– La tâche de fluence verbale : elle consiste à demander au sujet de verbaliser le plus de mots en 2 minutes en lui demandant de se restreindre à une catégorie sémantique (par exemple, des noms d’animaux, ou des noms de fruits) ou à des mots commençant par une lettre (en français, classiquement, la lettre R ou V). En pratique clinique, l’évaluateur va comptabiliser le nombre de bonnes réponses fournies par bloc de 30 secondes, ainsi que le total. Il va pouvoir juger, très subjectivement, de la vitesse de production des différentes réponses, ainsi que de la stratégie utilisée pour explorer le stock lexical interroge : pour la catégorie des animaux, une stratégie sémantique consisterait par exemple à produire les animaux de la ferme, puis ceux de la savane, ou les animaux domestiques, etc. Il est ainsi possible de quantifier le nombre de mots produit pour chaque regroupement, le temps de latence au sein des regroupements puis celui des commutations entre regroupements. Bien que ces informations soient très instructives sur le fonctionnement lexico-sémantique et sur la stratégie utilisée, elles ne sont que très rarement objectivées par l’évaluateur car cela nécessiterait un temps de traitement des résultats bien trop long pour la pratique clinique courante.

L’idée a donc germé d’utiliser la reconnaissance vocale et l’informatisation de ces taches pour automatiser le traitement de ces résultats, afin de les rendre raisonnablement disponibles en pratique clinique. Le partenariat entre DEVIN et SAMoVA a ainsi permis d’envisager un traitement informatisé des réponses enregistrées lors des passations, ce qui a amené à un premier développement logiciel : Evolex 1.

Ce premier développement logiciel et une étude de faisabilité sur les différentes tâches ont fourni une somme des données dont la complexité des processus lexicaux et sémantiques mis en jeu a nécessité l’ouverture vers l’équipe du laboratoire de neuropsycholinguistique (LNPL, UT2J, Mélanie Jucla, MCF). Par ailleurs, le nombre croissant d’utilisateurs d’Evolex 1 et d’enregistrements est devenu difficile à gérer du fait de l’absence d’outils spécifiques pour la gestion des comptes. Il était donc nécessaire pour les équipes académiques de se tourner vers un éditeur de logiciel afin de bénéficier de tous les outils nécessaires à l’ouverture, la fermeture, la gestion des comptes utilisateur, ainsi que la gestion des enregistrements par groupes. L’entreprise Covirtua Healthcare, dont le logiciel de rééducation des fonctions exécutives est utilisé au CHU de Toulouse, s’est révélé être un partenaire tout à fait naturel qui pourrait enrichir sa gamme dans le domaine de l’évaluation du langage et des fonctions exécutives.

En impliquant ce partenaire privé, le présent projet Evolex2 visait à amener sa première version au niveau supérieur, c’est-à-dire à une version qui pourrait être utilisée à grande échelle, voire à être commercialisée par la suite. Ce projet Evolex 2 représentait donc l’étape nécessaire et indispensable pour optimiser et valider l’utilisation d’un logiciel adapté à une pratique clinique et de recherche et permettant l’administration de tâches neuropsycholinguistiques à des sujets présentant un dysfonctionnement cognitif parfois léger. Afin de s’adapter aux besoins spécifiques de ces patients et de leurs soignants, notre projet a impliqué à la fois des chercheurs en informatique (J. Pinquier, J. Farinas), en neuro- et psycholinguistique (P. Péran, M. Jucla), et des cliniciens spécialistes de la prise en charge de ces troubles (Pr X. de Boissezon, L. Danet, Pr A. Laprie, actuellement responsable scientifique à Toulouse d’un projet d’envergure nationale qui s’intéresse à cette problématique des dysfonctionnements cognitifs chez l’enfant et chez l’adulte à la suite d’un traitement anti-cancer). A terme, le potentiel applicatif de ce projet et son transfert rapide en recherche clinique dans de nombreuses disciplines (neurologie, gériatrie, médecine physique et de réadaptation, neuropédiatrie, oncologie, etc.) contribuent à la stratégie S3 de l’académie de Toulouse.

Partenaires et responsables scientifiques projet :

Institut de la Recherche en Informatique de Toulouse (IRIT) – Equipe SAMOVA – Julien Pinquier

Toulouse NeuroImaging Centre (ToNIC) – Equipe DEVIN – Xavier de Boissezon.

Laboratoire de NeuroPsychoLinguistique (LNPL) – Mélanie Jucla

Soutien : Région Occitanie / FEDER

    Abstracts rédigés ou co-rédigés

  • > Evaluation of the effectiveness of an executive function training program coupled with transcranial stimulation in brain-injured patients: Preliminary results of a Single Case Experimental Design

    Claire LEBELY, Evelyne Lepron, Alizée Lelièvre, Sébastien SCANNELLA , Xavier DE BOISSEZON.

    FENS 2022 (Federation of European Neurosciences Societies) –

     

    Publications rédigées ou co-rédigées

  • > 40- Assessment of executive function impairments in adults with acquired brain injury across single-case experimental design: A scoping review of primary outcomes.

    Lebely C, Lepron E, Villepinte C, Scannella S, De Boissezon X.

    Neuropsychol Rehabil. 2024 May 13:1-35. doi: 10.1080/09602011.2024.2345410.
  • > 22- Functional outcomes following surgery for spastic hip adductor muscles in ambulatory and non-ambulatory adults.

    Brun D, Hamel O, Montané E, Scandella M, Castel-Lacanal E, De Boissezon X, Philippe M, David G, Cormier C.

    J Rehabil Med. 2024 Mar 22;56:jrm18356. doi: 10.2340/jrm.v56.18356.
  • > 35- Motor Imagery and Paired Associative Stimulation in Poststroke Rehabilitation: Dissociating Motor and Electrophysiological Effects.

    Nabila Brihmat, Evelyne Castel-Lacanal, Mohamed Tarri, Benoit Lepage, Emmeline Montane, Camile Cormier, Xavier de Boissezon, David Gasq, Isabelle Loubinoux, Philippe Marque.

    Appl. Sci. 2023, 13(10), 6063; https://doi.org/10.3390/app13106063.
  • > 42- Evidence-based, Implementable Motor Rehabilitation Guidelines for Individuals With Cerebral Palsy.

    Demont A, Gedda M, Lager C, de Lattre C, Gary Y, Keroulle E, Feuillerat B, Caudan H, Sancelme Z, Isapof A, Viehweger E, Chatelin M, Hochard M, Boivin J, Vurpillat P, Genès N, de Boissezon X, Fontaine A, Brochard S.

    Neurology. 2022 Jun 24:10.1212/WNL.0000000000200936. doi: 10.1212/WNL.0000000000200936.
  • > 39- Respective Contributions of Instrumented 3D Gait Analysis Data and Tibial Motor Nerve Block on Presurgical Spastic Equinus Foot Assessment: A Retrospective Study of 40 Adults.

    Cormier C, Sourisseau C, Montane E, Scandella M, Castel-Lacanal E, Boissezon X, Marque P, Gasq D.

    Front Neurol. 2022 May 27;13:862644. doi: 10.3389/fneur.2022.862644.
  • > 38- Task and ecologically based assessment of upper-limb passive function before and after botulinum injections in adults with stroke using the Upper-Limb Performance Assessment: French cross-cultural adaptation and feasibility pilot study.

    Villepinte C, Cormier C, Couderc M, Lebely C, Chih H, de Boissezon X, Ranka J, Gasq D.

    Disabil Rehabil. 2022 Jun 14:1-10. doi: 10.1080/09638288.2022.2055164.
  • > 29- Performance after training in a complex cognitive task is enhanced by high-definition transcranial random noise stimulation.

    Chenot Q, Hamery C, Lepron E, Besson P, De Boissezon X, Perrey S, Scannella S.

    Sci Rep. 2022 Mar 17;12(1):4618. doi: 10.1038/s41598-022-08545-x.https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/35301388/
  • > 28- Functional and Structural Integrity of Frontoparietal Connectivity in Traumatic and Anoxic Coma.

    Peran P, Malagurski B, Nemmi F, Sarton B, Vinour H, Ferre F, Bounes F, Rousset D, Mrozeck S, Seguin T, Riu B, Minville V, Geeraerts T, Lotterie JA, Deboissezon X, Albucher JF, Fourcade O, Olivot JM, Naccache L, Silva S.
    Voir la publication

    Crit Care Med. 2020 May 11. doi: 10.1097/CCM.0000000000004406.
  • > 13- Responsiveness of kinematic and clinical measures of upper-limb motor function after stroke: a systematic review and meta-analysis.

    Villepinte C, Verma A, Dimeglio C, Boissezon X, Gasq D.
    Voir la publication

    Ann Phys Rehabil Med. 2020 Mar 7. pii: S1877-0657(20)30059-2. doi: 10.1016/j.rehab.2020.02.005.
  • > 16- Validation of French upper-limb Erasmus modified Nottingham Sensory Assessment in stroke.

    Villepinte C, Catella E, Martin M, Hidalgo S, Téchené S, Lebely C, Castel-Lacanal E, de Boissezon X, Chih H, Gasq D.

    Ann Phys Rehabil Med. 2018 Apr 13. pii: S1877-0657(18)30041-1. doi: 10.1016/j.rehab.2018.03.004.
  • > 68- Five-day course of paired associative stimulation fails to improve motor function in stroke patients.

    Tarri M, Brimhat N, Gasq D, Lepage B, Loubinoux I, De Boissezon X, Marque P, Castel-Lacanal E.

    Ann Phys Rehabil Med. 2017 Dec 20. pii: S1877-0657(17)30455-4. doi: 10.1016/j.rehab.2017.11.002.
  • > 42- Five-day course of paired associative stimulation fails to improve motor function in stroke patients.

    Tarri M, Brihmat N, Gasq D, Lepage B, Loubinoux I, De Boissezon X, Marque P, Castel-Lacanal E.

    Ann Phys Rehabil Med. 2018 Mar;61(2):78-84. doi: 10.1016/j.rehab.2017.11.002. Epub 2017 Dec 20.
  • > 65- Action, observation or imitation of virtual hand movement affect differently regions of the mirror neuron system and the default mode network.

    Brihmat N, Tarri M, Quidé Y, Anglio K, Pavard B, Castel-Lacanal E, Gasq D, De Boissezon X, Marque P, Loubinoux I.
    Voir la publication

    Brain Imaging Behav. 2017 Dec 14. doi: 10.1007/s11682-017-9804-x.
  • > 71- N270 sensitivity to conflict strength and working memory: A combined ERP and sLORETA study.

    Scannella S, Pariente J, De Boissezon X, Castel-Lacanal E, Chauveau N, Causse M, Dehais F, Pastor J.

    Behav Brain Res. 2016 Jan 15;297:231-40. doi: 10.1016/j.bbr.2015.10.014. Epub 2015 Oct 23.
  • > Urinary complications and risk factors in symptomatic multiple sclerosis patients. Study of a cohort of 328 patients.

    Castel-Lacanal, E., Gamé, X., Clanet, M., Gasq, D., De Boissezon, X., Guillotreau, J., Bourg,V., Viala, F., Rischmann, P. and Marque, P.

    Neurourology and Urodynamics,(2015).34(1) :32-36.
  • > Proper name anomia with preserved lexical and semantic knowledge after left anterior temporal lesion: a two-way convergence defect.

    Busigny T, de Boissezon X, Puel M, Nespoulous JL, Barbeau EJ.

    Cortex. 2015 Apr;65:1-18. doi: 10.1016/j.cortex.2014.12.008.
  • > The Cognitive Assessment scale for Stroke Patients (CASP) vs. MMSE and MoCA in non-aphasic hemispheric stroke patients.

    Benaim C, Barnay JL, Wauquiez G, Bonnin-Koang HY, Anquetil C, Pérennou D, Piscicelli C, Lucas-Pineau B, Muja L, le Stunff E, de Boissezon X, Terracol C, Rousseaux M, Bejot Y, Antoine D, Binquet C, Devilliers H.

    Ann Phys Rehabil Med. 2015 Apr;58(2):78-85. doi: 10.1016/j.rehab.2014.12.001.
  • > Post-stroke hemiplegia rehabilitation: evolution of the concepts.

    Marque P, Gasq D, Castel-Lacanal E, De Boissezon X, Loubinoux I.

    Ann Phys Rehabil Med. 2014 Nov;57(8):520-9. doi: 10.1016/j.rehab.2014.08.004. Epub 2014 Aug 23.
  • > Transcranial magnetic stimulation in brain injury.

    Castel-Lacanal, E., Tarri, M., Loubinoux, I., Gasq, D., de Boissezon, X., Marque, P. and Simonetta-Moreau, M.

    Annales Françaises​ d’Anesthésie et de Réanimation, (2014). 33(2) :83-87.
  • > Feasibility of the cognitive assessment scale for stroke patients (CASP) vs. MMSE and MoCA in aphasic left hemispheric stroke patients.

    Barnay JL, Wauquiez G, Bonnin-Koang HY, Anquetil C, Pérennou D, Piscicelli C, Lucas-Pineau B, Muja L, le Stunff E, de Boissezon X, Terracol C, Rousseaux M, Bejot Y, Binquet C, Antoine D, Devilliers H, Benaim C.

    Ann Phys Rehabil Med. 2014 Aug-Sep;57(6-7):422-35. doi: 10.1016/j.rehab.2014.05.010.