Equipe DEVIN / Axe 8 : Dose painting en neuro-oncologie

Projets

Imagerie de la Memoire suite à un cancer pEdiatrique, chez l’Adolescent et le jeune Adulte

(IMPALA)

Financement: PAIR pédiatrique INCa, Fondation d’Avenir

https://www.e-cancer.fr/Professionnels-de-la-recherche/Recherche-en-cancerologie-pédiatrique

Cette étude fait partie du Projet national PAIR  « Mr ROBOT » Recherche multirégionale sur les traitement optimisés du cerveau

Début Février 2020 / Durée: 3 ans

Coordinateur : A. Laprie

Membres DEVIN impliqués dans le projet: Y. Chaix, J. Parient, P.Péran, F.Tensaouti, E. Baudou, L. Pollidoro, G. Arribarat

Membre du plateau technique IRM 3T: Hélène Gros-Dagnac

Résumé: les tumeurs cérébrales sont le cancer le plus fréquent de l’enfant, les plus fréquentes sont l’épendymome et le médulloblastome , dont le traitement,à visée curative, comporte systématiquement de la radiothérapie. La majorité des enfants présentent dans les années après traitement et de façon souvent définitives des troubles cognitifs prédominant sur les apprentissages.

Le projet IMPALA a pour but d’étudier l’impact de la dose sur les structures de la mémoire, en particulier les hippocampes et le cervelet, afin de définir des doses limitantes, qui ne sont pas encore connues dans le contexte pédiatrique en traitement curatif, qui permettront à l’avenir d’ optimiser les traitements radiothérapiques.

Cette étude prospective ( https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04324450)  incluera:

– 30 patients guéris d’une tumeur cérébrale aggressive traitée dans l’enfance par chirurgie, chimiothérapie et radiothérapie

– 30 patients guéris d’une tumeur cérébrale de bas grade traitée par chirurgie et chimiothérapie

-30 volontaires sains appariés en genre, âge et latéralité.

Ils feront l’objet

-d’une IRM avancée avec exploration métabolique et fonctionnelle

-de tests neuropsychologiques complets dont une exploration poussée des différents axes de la mémoire.

Approche multiomique de la radiosensibilité et de la radiorésistance des épendymomes de l’enfant et adolescent.

(EPENDYMOMICS)

Financements:

-PRT-K* de l’INCa 2020,

https://www.e-cancer.fr/Institut-national-du-cancer/Appels-a-projets/Appels-a-projets-resultats/PRT-K-2020

-Appel d’offre de la SFCE **,

-Prix Unicancer de l’innovation en intelligence artificielle

Début : mars 2020 / Durée: 4 ans

Coordinateur : A. Laprie

Membres DEVIN impliqués dans le projet:  F.Tensaouti, P. Peran, D. Meligne

Partenaire 1 : Pr A. Laprie – Oncologie Radiothérapie- Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole

Partenaires 2 : Les 15 radiothérapeutes GFRP***spécialisés en radiothérapie pédiatrique des centres de références nationaux de la SFCE **

Partenaire 3: Dr P. Leblond- Oncologie pédiatrique- Centre Léon Bérard- Lyon  

Partenaire 4 : M. Hatt, La Tim , Université de Brest

Partenaire 5:  Pr. D. Figarella-Branger. Anatomo-Pathologie, Assistance Publique Hopitaux de Marseille

Partenaire 6: Pr P. Varlet. Anatomo-Pathologie Hopital Sainte-Anne, Paris

Partenaire 5: Pr C. Zimmer, Institut Pasteur, Paris

Partenaire 6: T. Filleron, Biostatistiques , Institut Universitaire du Cancer de Toulouse-Oncopole

Résumé: 

Les tumeurs cérébrales sont le cancer le plus fréquent chez les enfants et les adolescents. Parmi eux, l’épendymome est le deuxième cancer du cerveau le plus fréquemment traité en intention curative. La chimiothérapie faisant encore l’objet d’investigations cliniques, c’est l’association chirurgie et radiothérapie qui reste indiquée pour ces pathologies, mais avec encore 50% de rechutes.

Ependymomics s’appuie sur les progrès en imagerie, biologie moléculaire et balistique de radiothérapie pour

– analyser les différentes toxicités selon les traitements reçus (photons et protons),

– déjouer les mécanismes de radiorésistance pour ces pathologies pédiatriques.

Ce projet va combiner l’approche multi-omique (IRM (radiomique), dosimétrie, et biologie moléculaire) et la puissance de calcul de l’intelligence artificielle . Ependymomics assemblera les données cliniques, biologiques moléculaires, d’imagerie et de radiothérapie de deux études consécutives ayant inclus tous les enfants et les adolescents porteurs de cette maladie depuis 2000 en France : 1) une étude nationale PEPPI sur 202 patients coordonnée par l’Inserm ToNIC – Toulouse NeuroImaging Center avec l’Institut Universitaire du Cancer de Toulouse -Oncopole. 2) un essai prospectif européen SIOP Ependymoma II comptant 168 patients coordonné par le Centre Léon Bérard. Ces données seront validées sur la cohorte de 200 patients inclus dans l’essai européen au Royaume-Uni.

* Programme de Recherche Translationnelle Cancer de l’Institut National du Cancer : PRT-K de l’INCa

** Société Française de lutte contre les Cancers et les leucémies de l’Enfant et de l’Adolescent (SFCE)

** Groupe Français de Radiothérapie Pédiatrique (GFRP) Travaux issus de l’étude PEPPI

Travaux issus de l’étude PEPPI
Projet EPENDYMOMICS

https://tonic.inserm.fr/wp-content/uploads/2020/10/photo_EloiseBaudoud-150x150.jpg

Eloise BAUDOU

DOCTORANTE
  
https://tonic.inserm.fr/wp-content/uploads/2019/09/WIN_20200406_13_29_37_Pro-2-150x150.jpg

Anne LAPRIE

PU-PH
 
https://tonic.inserm.fr/wp-content/uploads/2020/10/Photo-Lisa-Pollidoro-1-150x150.png

Lisa POLLIDORO

Neuropsychologue - CDD
 
https://tonic.inserm.fr/wp-content/uploads/2019/09/equipe-femme-defaut-150x150.jpg

Fatima TENSAOUTI

CR non EPST